Tout ce que vous devez savoir sur les nouvelles galeries de « Collection Velvet »

 

Paula Echevarria ne sera que dans trois épisodes de Collection Velvet.

Il est rare qu’une série à succès soit diffusée en mode ouvert et soudain la suite est diffusée une saison plus tard sur une plateforme de paiement. Mais la télévision est en pleine transformation, tout comme la télévision espagnole, et Movistar veut conquérir de nouveaux abonnés avec une suite à Collection Velvet, qui se déroulera dans la Barcelone de Barcelone.

Où laissons-nous les personnages ?

Ana (Paula Echevarria) a enfin eu sa fin heureuse. Après avoir dû renoncer à Alberto (Michel-Ange Silvestre) pour des raisons financières et penser qu’il était mort, les deux hommes se sont rendus à New York après un mariage intime avec leur fils Albertito. Clara (Marta Hazas) et Mateo (Javier Rey), d’autre part, ont décidé qu’ils n’étaient pas un de ces couples qui avaient besoin d’être mariés pour être ensemble et ont choisi de ne pas se marier.

Mais si Don Emilio (José Sacristán) et Blanca (Aitana Sánchez-Gijón) ont fini par vivre du porte-à-porte et Raúl de la Riva (Assier Etxeandia) a fini par se donner une chance avec Humberto (Aitor Luna), il a aussi eu son lot de tristesse. Rita (Cecilia Freire) a découvert à la fin de la série que le cancer était réapparu et qu’elle devrait le retrouver.

Quelle est l’excuse pour cette suite ?

Si Velvet a commencé en 1958, alors que les clients fortunés de Madrid n’osaient pas trop s’habiller, cette suite commence à la fin des années 1960, avec Ana vivant à New York avec son mari et son fils tout en dirigeant les galeries à distance. Mais maintenant, elle a un projet ambitieux qui la ramène en Espagne : elle veut que la marque Velvet, qui suit le vent, devienne une franchise. Pour ouvrir cette succursale sur le Paseo de Gracia, vous aurez besoin de l’aide de vos collaborateurs habituels et de confiance.

Qui est derrière les caméras ?

La société de production Bamboo n’était pas non plus disposée à abandonner la marque Velvet. Avec une dernière saison suivie de 3,5 millions de téléspectateurs et un dernier épisode qui a réuni 4,3 millions de téléspectateurs, il était difficile de se dire au revoir. Heureusement, la société de production a conclu un accord inhabituel avec Movistar, qui veut donner la priorité à ses propres productions afin de se démarquer sur le marché des plateformes de contenu.

C’est ainsi que les mêmes créateurs, Gema R. Neira et Ramón Campos, ont réussi à faire avancer Collection Velvet. Ce changement de chaîne leur permet de tourner des épisodes plus courts, de 50 minutes, et ce sera curieusement la première nouveauté de ce nouveau lot de fictions Movistar.

Où est-elle diffusée ?

La première est diffusée à 22h sur Twitter de manière exceptionnelle. On peut aussi le voir sur le canal #0 en même temps qu’une édition spéciale de Late Motiv où Andreu Buenafuente partagera le plateau avec les membres de l’équipe. Dès lors, un nouvel épisode est diffusé chaque semaine jusqu’à ce que les dix épisodes dont la première saison sera constituée soient diffusés.

Qui est de retour devant les caméras ?

Collection Velvet ne peut pas être exactement la même qu’avant pour trois raisons : parce qu’ils déménagent à Barcelone, parce que les épisodes seront plus courts et parce que deux des personnages principaux auront une apparition courte. José Sacristán ne devrait revenir que pour un seul épisode (ce cercueil semble très mauvais) et Paula Echevarria sera dans les trois premiers épisodes (et personne ne rejette qu’elle pourrait avoir d’autres apparitions plus tard).

Assier Etxeandia, Javier Rey, Marta Hazas, Llorenç González, Aitana Sánchez-Gijón, Adrián Lastra et Diego Martín sont les favoris des fans. Ces deux derniers cas soulèvent quelques doutes : comment Pedro peut-il revenir sans Rita ? cela veut-il dire que le cancer s’est terminé avec la plus belle femme de toutes les galeries ? et quel rôle aura Enrique Otegui, que nous quitterons avec des problèmes de justice après la mort de Valentín dans des circonstances étranges.

Ceux qui ne reviennent pas sont donc Cecilia Freire, Manuela Velasco, Miriam Giovanelli, Peter Vives et Amaia Salamanca pour des raisons créatives ou professionnelles. Par exemple, Velasco s’occupe du tournage de Traición, également de Bambú, à côté d’Ana Belén, alors que Salamanque n’a pas pu le faire en raison de son implication dans Times of War, également de la même société de production.

Laisser un commentaire