Pic des cas de rougeole en Europe

C’est l’OMS (Organisation mondiale de la santé) qui diffuse les données alarmantes sur la rougeole depuis un an.

Au sein de la région européenne de l’OMS (qui comprend tous les pays de l’Est y compris la Russie, au total 53), en 2018 il y a eu plus de 82 mille cas de rougeole, le nombre le plus élevé des 10 dernières années, avec même 72 décès. C’est ce qu’affirme l’Organisation mondiale de la santé dans une déclaration dans laquelle elle rappelle que ce chiffre a triplé par rapport à 2017 et est 15 fois supérieur à celui de 2016, l’année du bilan négatif.

 

Dans les États qui enregistrent des cas nécessitant une hospitalisation, 61 % des patients ont eu besoin d’une période d’hospitalisation. Ce qui est inquiétant, c’est que l’augmentation des cas, soulignent les experts de l’OMS, s’est produite malgré le fait qu’en 2017, la couverture vaccinale la plus élevée jamais enregistrée pour la deuxième dose a été atteinte, environ 90%.

 

« Cependant – explique le communiqué – les progrès dans la région sont basés sur des données au niveau national, qui peuvent masquer des lacunes dans des domaines individuels qui ne sont pas reconnues jusqu’à ce que l’épidémie survienne.

 

Les cas constatés se sont produits dans 47 États sur un total de 53, déclare Zsuzsanna Jakab, directrice de l’OMS Europe, qui conclut « qu’il ressort clairement des données que le taux actuel de croissance des vaccinations sera insuffisant pour arrêter la circulation de la rougeole ».

Laisser un commentaire