La Legionella est une bactérie mortel

La mort de trois personnes à Milan, causée par la légionellose, a confirmé la dangerosité de cette bactérie.

La légionellose (plus communément appelée légionellose), qui a tué trois personnes à Milan, est une infection pulmonaire causée par la bactérie Legionella pneumophila.

Le genre Legionella, rappelle le site Epicentro dell’Iss (Institut Supérieur de la Santé) mentionné par Ansa, a été nommé ainsi en 1976 après qu’une épidémie se soit propagée parmi les participants au rassemblement de la Légion américaine au Bellevue Stratford Hotel à Philadelphie. La source de contamination bactérienne dans ce cas a été identifiée dans le système de climatisation de l’hôtel.

 

Les légionelles sont présentes dans les milieux aquatiques naturels et artificiels : eaux de source, y compris les eaux thermales, rivières, lacs, boues. De ces milieux, ils atteignent des milieux artificiels, tels que les canalisations urbaines et les systèmes d’adduction d’eau des bâtiments, tels que les réservoirs, tuyaux, fontaines et piscines, qui peuvent agir comme amplificateurs et disséminateurs du micro-organisme. La légionellose est normalement contractée par voie respiratoire par inhalation, aspiration ou microaspiration d’aérosols contenant des légionelles, ou de particules dérivées par séchage. Des cas de légionellose acquise par blessure ont également été signalés dans la littérature. La transmission de la maladie d’homme à homme n’a jamais été démontrée.

 

Les facteurs prédisposant à la maladie sont la vieillesse, le tabagisme, la présence de maladies chroniques, l’immunodéficience. Le risque d’acquisition de la maladie est principalement lié à la réponse individuelle du sujet exposé et au degré d’intensité de l’exposition, représenté par la quantité de Legionella présente et la durée de l’exposition. Le taux de mortalité peut varier de 40-80% chez les patients immunodéprimés non traités, à 5-30% en cas de traitement approprié de la maladie. Dans l’ensemble, la létalité de la maladie du légionnaire se situe entre 5% et 10%.

 

Après une période d’incubation de 2 à 10 jours (en moyenne 5-6 jours), elle se manifeste par une pneumonie infectieuse, avec ou sans manifestations extrapulmonaires. Dans les cas graves, elle peut survenir brusquement avec fièvre, douleurs thoraciques, dyspnée, cyanose, toux productive. Les complications de la légionellose peuvent inclure : abcès pulmonaire, empyème, insuffisance respiratoire, choc, coagulation intravasculaire disséminée, purpura thrombocytopénique et insuffisance rénale.

 

La prévention repose essentiellement sur la conception et la construction correcte des systèmes de chauffage et/ou de nébulisation de l’eau et sur l’adoption de mesures préventives (entretien et désinfection). Il s’agit des systèmes hydrosanitaires, des systèmes de climatisation avec humidification de l’air à base d’eau, des systèmes de refroidissement avec tours ou condenseurs évaporatifs, des systèmes de distribution et de distribution d’eau thermale, des piscines et spas.

Laisser un commentaire